Accueil | Black City Tour (2013/2014) | Colmar, La Foire Aux Vins (09/08/14)





Reportage d’Antoine, Festival de La Foire Aux Vins, Colmar le 09/08/14
lundi 18 août 2014
par indo reporter
Colmar, samedi 9 août 2014

Après avoir traversé la moitié de la France depuis Orléans 2 jours avant, vient le jour du concert tant attendu. 11h-11h15, nous avons accès aux crash-barrières et nous nous plaçons dans les files. Pour nous, pas de doutes, ça sera le côté Oli ! Il fait chaud, très très chaud. La matinée et le midi se passent bien, nous sommes tous heureux de nous retrouver pour cette nouvelle date.

(JPG)

Arrive le début de l’après-midi, tous avec nos téléphones au cas où l’un de nous reçoive un appel en inconnu...

15h40, alors que nous nous reposions protégés par des couvertures de survie, Le Dernier Jour résonne : c’est ma sonnerie. Sur le coup, j’ai du mal à réaliser ce qu’il se passe puis viennent les premiers mots d’Antony : "Bonjour Antoine, c’est Antony du staff, félicitations, tu as été tiré au sort pour être Indo Reporter !" A ce moment là, énorme joie mais énorme stress également. Que va-t-il se passer ? Comment ça va se passer ? Les quelques minutes qui suivent cet appel passent toutes plus lentement les unes que les autres, puis vient le second appel pour se retrouver. Antony me remet mon pass, et nous retrouvons le second Indo Reporter, Mathieu.

(JPG)

Première visite des lieux, le seul mot qui me vient à l’esprit "Wahou...". On suit Antony dans les entrailles de la salle, puis on arrive devant la scène, sur laquelle le groupe est en balances. Quelle sensation de se retrouver seul, dans une salle de concert, avec le groupe sur scène... Les morceaux s’enchaînent, Mao Boy en version album pour mon plus grand plaisir, Comateen... La setlist me paraît exceptionnelle...

(JPG)

Les balances se terminent, on se dépêche donc de remonter en backstage. Arrivés dans l’accueil, on aperçoit premièrement Marco, puis Nicola, puis Matu, puis Boris et enfin, Shoes !

Tous prennent un peu de temps pour nous, enfin la possibilité de pouvoir dire tout ce qu’on ressent à chacun d’eux. Après ces quelques mots et nos dédicaces, arrive le moment des photos avec le groupe. Ci-joint, la photo souvenir avec Matu.

(JPG)

Un moment exclusif et inoubliable, quel bonheur de pouvoir échanger ces quelques instants avec eux. Un rêve qui devient réalité. Après ce beau moment, visite du catering puis retour sur la scène pour voir la première partie en balances, à savoir les KLINK CLOCK. Déjà vus à plusieurs reprises sur le Black City Tour, je savais qu’ils allaient assurer. Cela n’a pas raté.

18h15, ouverture des portes. Vu comme la salle est petite, les premiers arrivés remplissent les premiers rangs très très rapidement. Mes ami(e)s me rejoignent, puis nous voilà partis pour 1h30 d’attente au premier rang, devant Oli.

(JPG)

19h45, les KLINK CLOCK arrivent sur scène : c’est la folie ! Ils assurent, c’est une première partie que beaucoup semblent adorer, moi le premier ! 20h30, les musiques "pré-concert" commencent à raisonner dans le théâtre de la Foire Aux Vins, les cris et les applaudissements ne tardent pas à prendre le dessus. 20h45, les premières notes d’Electrastar raisonnent : c’est la folie dans TOUT le théâtre !

(JPG)

Tout le monde dans les gradins est debout, tout le monde applaudit. L’ambiance est juste splendide ! Les titres s’enchaînent, Traffic Girl, Belfast, Alice & june... Une setlist de dingue, comme nous avions pu le découvrir au cours des balances. Arrive le set acoustique, avec Anyway, inédite pour ce concert, Dunkerque mais surtout, à ma plus grande surprise ainsi qu’à ma plus grande joie : Dizzidence Politik !

(JPG)

Les "fadalapapa" raisonnent joyeusement dans toute la salle, un bon moment de complicité avec le public, dont certains ont parcouru des centaines de kilomètres pour conclure cette tournée en beauté. Le temps passe, même si nous aurions voulu que celui ci se bloque pendant ce concert. Arrive le moment où Nicola nous annonce qu’ils ont choisi 2 titres de Black City Parade pour conclure cette dernière date : Salomé puis Kill Nico.

Sur cette dernière chanson, Nicola commence à s’avancer vers les fans puis choisit une quinzaine de personne. J’ai la chance de faire partie de ces fans, désigné par un "TOI !" très clair et décidé. J’accède donc à la scène, puis nous voilà à chanter joyeusement les "lalalalalalala lalala" derrière Nicola.

(JPG)

Un moment très intense et magnifique. Arrive la fin de la chanson, Nicola prend son téléphone pour photographier le théâtre, pour des petits souvenirs personnels, très ému. Vient notre tour, on se place tous les 13 derrière lui, puis il prend une photo avec nous puis viennent les au revoir, avec une bise à chacune des personnes sur scène, puis un "merci beaucoup" glissé discrètement au coin de l’oreille.

Ce final a rendu le concert encore plus intense, encore plus fort en émotions, encore plus... Je ne sais même pas décrire ce que j’ai ressenti à ce moment là. Le groupe quitte la scène, avec le sourire aux lèvres. Nous descendons de la scène, puis on repart chacun de notre côté. C’est la fin de ce magnifique concert, le plus beau de la vingtaine que j’ai pu vivre.

Alors merci Indochine d’être là, merci d’être toujours au top, merci d’être vous, merci de prendre soin de nous tel que vous le faites. Merci à toute la "Black City Army" qui est dans l’ombre. Merci à tout le staff de prendre soin d’eux comme eux prennent soin de nous. Enfin, un énorme merci à Antony d’avoir passé tous ces beaux moments avec nous. Merci mille fois.

J’aimerais pouvoir me dire "bon, aller, le prochain concert est dans X jours" mais pour l’instant, c’est bel et bien terminé. Alors, à bientôt, j’espère... « le rêve continuera... ».

Antoine