Choisissez votre langue :

 

> 1981 – 1984

1985

Toutes les générations reprennent en choeur 3ème Sexe, Canary Bay, 3 Nuits par Semaine et Salômbo. Sans concession aucune, Indochine impose son discours et son style qui en irriteront plus d’un… Peu importe, le plébiscite reste franc et massif.  750 000 copies de leur 3ème album 3 se répartissent dans les chaumières européennes. Gainsbourg filme et réalise le clip Tes Yeux Noirs. Dorénavant, Indochine campe en première ligne et file droit vers son Zénith.

1986

Pour ses cinq bougies, Indochine comble son public avec l’enregistrement du concert filmé donné au Zénith de Paris. Ils prouvent – le fallait-il vraiment ? – qu’en matière de prestations scéniques ils n’ont de leçons à recevoir de personne. 350 000 personnes l’entendent ainsi.

Février 1987

Indochine retourne en studio et compose 7000 Danses. La polémique s’installe lorqu’ils choisissent le même studio (Miraval) que The Cure. Certains rock critiques, de toute évidence irrités par le succès du groupe français, retournent leur veste. Indochine ne serait alors qu’une pâle copie des Cure. Le public n’en a que faire : 7000 Danses connaît un large succès (320 000 exemplaires).

Mars 1988

Indochine rempli 4 Zénith à Paris, se produit devant plus de 5 000 personnes à Montréal et triomphe au Pérou devant 45 000 fans !

1989

Dimitri prend ses distances. Le quatuor sans état d’âme, vire au trio. Pas question pour autant de faiblir, la machine Indochine roule toujours : Nicola, Dominique et Stéphane s’exilent en studio de juillet à novembre.

> 1990 – 1994